Toi aussi tu as #EnviedEcole ?

Mets ton cartable à la fenêtre !

Montre à quel point tu as #EnviedEcole après être resté à la maison durant des mois.
Aide-nous, avec tes parents et grands-parents, à donner un signal fort et affirme avec nous que chaque enfant a droit à une éducation de qualité.
Participez !

Aujourd'hui plus que jamais, nos enfants ont #EnviedEcole.

En raison de la crise du coronavirus, les écoles de Belgique – et du reste du monde – ont dû fermer leurs portes. Ce ne sont pas seulement les cours qui ont manqué à 90% des enfants en âge d’aller à l’école. Ce sont aussi leurs camarades de classe, leurs enseignants, des moments de détente, les récréations, les jeux, les activités sportives et enfin cet endroit où il fait tellement bon d’apprendre et de se sentir en sécurité.

L’école est essentielle au développement et au bien-être des enfants. Participez à notre action #EnviedEcole. Ce faisant, vous donnerez un signal fort et affirmerez avec nous que chaque enfant a droit à une éducation de qualité.

Comment participer ? Suivez le guide.

      • Faites votre cartable dès maintenant et mettez-le à la fenêtre !
      • Vous avez une imprimante ? Dans ce cas, imprimez l’affiche et affichez-la. Ou montrez vos talents de dessinateur ou dessinatrice et créez vous-même votre propre affiche #EnviedEcole !
      • Prenez une photo de votre cartable (et de votre affiche) et partagez-les avec #EnviedEcole. Invitez aussi tous vos camarades de classe à vous imiter !

Unicef sticker
Unicef sticker
Indiquez l’affiche de votre choix !

Avec #EnviedEcole, l’UNICEF aide les enfants du monde entier

Ce n’est pas qu’en Belgique que les enfants ont #EnviedEcole. Découvrez ci-dessous les actions que l’UNICEF entreprend pour assurer une éducation à chaque enfant, même en période de COVID-19.

  • Raiza

    Équateur

  • Aliyar

    Kirghizistan

  • Merveille

    Rwanda

Eloigné ne veut pas dire coupé de tout

Raiza est l’une de mes élèves les plus motivées. Elle est toujours enthousiaste quand je passe avec du nouveau matériel pédagogique Doris, son enseignante

Raiza a onze ans et vit avec sa mère dans la forêt amazonienne en Équateur. Après l’avoir aidée dans les les tâches ménagères, Raiza fait ses devoirs. Sans internet et sans smartphone ! Comme ses camarades de classe, Raiza reçoit des visites hebdomadaires de son professeur qui apporte ses devoirs et surveille ses progrès.

Dans la forêt amazonienne également, les écoles ont été fermées en raison de la crise du coronavirus. Mais même sans internet ni smartphone, les enfants comme Raiza continuent de suivre les cours !

Ils reçoivent désormais à la maison – et non plus en classe – les leçons et devoirs hebdomadaires que leur donnent leurs professeurs. De cette manière, les enseignants peuvent toujours suivre personnellement les progrès de leurs élèves. Le matériel pédagogique s’appuie sur un programme élaboré par UNICEF après le tremblement de terre catastrophique de 2016 qui s’est produit dans la région. Comme les écoles ont dû également fermer à cette époque, de nombreux enfants risquaient de prendre du retard dans leur apprentissage.

 

Photo: © UNICEF/UNI340951/Kingman

Des bénévoles de l'UNICEF soutiennent l'enseignement à distance

Nous traduisons tout ce que dit le professeur, de ‘bonjour’ à ‘au revoir’. Nuraiym Askarbekova, volontaire


Aliyar vit avec sa tante, une volontaire de l’UNICEF à Osj. C’est la plus grande ville du Kirghizistan. Parfois, Aliyar aide sa tante à traduire des leçons vidéo, mais il joue le plus souvent tranquillement derrière elle.

Au Kirghizistan, on parle 4 langues. Outre le russe et le kirghiz, les deux langues nationales officielles, certains enfants parlent ouzbek ou tadjik. Bien entendu, les enfants qui parlent ces deux dernières langues ont également le droit de continuer à suivre des cours.
C’est pourquoi l’UNICEF travaille en étroite collaboration avec le ministère kirghiz de l’Éducation et des Sciences et avec d’autres partenaires pour développer une plateforme d’apprentissage en ligne proposant des leçons vidéo.

Pour alimenter cette plateforme, plus de 400 leçons vidéo pour les élèves et les jeunes enfants doivent être traduites et sous-titrées en russe et en kirghiz, les deux langues nationales. Mais également en langue des signes ouzbek, tadjike et russe. Tous les enfants du pays ont ainsi accès aux leçons.

Les volontaires de l’UNICEF interrompent leurs campagnes de sensibilisation dans les écoles pour se concentrer sur ces traductions du matériel pédagogique en ligne.

 

Photo: © UNICEF/Zhanibekov

Des leçons radiophoniques en période de coronavirus

La radio est le média le plus populaire et le plus accessible au Rwanda. Nos stations radio touchent près de 99 % de la population Aldo Havugimana, chef du service public de radiodiffusion rwandais.

Merveille a 10 ans et elle suit ses cours quotidiennement via Radio Rwanda, la chaîne publique du pays. Parfois, elle reçoit un peu d’aide de sa mère, Jeannette.

Au Rwanda aussi, les enfants ne peuvent plus aller à l’école à cause de la COVID-19. Cependant, tous les enfants ne disposent pas d’une connexion internet ni même d’une télévision. Pour cette raison, le Conseil de l’éducation travaille avec l’UNICEF et d’autres partenaires experts à l’élaboration de leçons radiophoniques quotidiennes.

 

Photo: © UNICEF/UNI319832/Kanobana

UNICEF en action

Pour Chaque Enfant, une éducation

Notre mission consiste à donner à chaque enfant une éducation de qualité. Il s’agit d’ailleurs d’un droit fondamental pour chaque enfant (article 28 de la Convention relative aux droits de l’enfant). La pandémie de COVID-19 met ce droit à mal et rend la crise de l’enseignement encore plus aiguë dans le monde.

Avant la crise de COVID-19, environ 27 millions d’enfants vivant dans 24 zones de conflit ne pouvaient pas aller à l’école. Ce qui signifie que 1 enfant sur 5 n’avait pas accès à l’enseignement.
Au plus fort du confinement, 1,6 milliard d’enfants, soit 90%, des enfants en âge de fréquenter l’école dans le monde ont été privés de toute éducation. Mais également de leurs camarades de classe et du soutien de leurs enseignants. Une situation qui peut avoir des conséquences sur le bien-être et la sécurité des enfants.

L’UNICEF a pris des mesures immédiates lors de l’apparition de la pandémie de la COVID-19 et s’est engagé à faire en sorte que chaque enfant puisse continuer à fréquenter l’école en :

Photo: © UNICEF/UNI320750// Frank Dejongh

développant et augmentant l’offre d’apprentissage en ligne et d’autres matériels d’enseignement à distance.

donnant aux parents (qui ne sont souvent pas instruits eux-mêmes) les moyens nécessaires pour aider leurs enfants à apprendre à la maison

améliorant intensivement les services de protection de l’enfance et les services psychologiques.

soutenant les autorités et les différents pouvoirs organisateurs dans la planification et la préparation de la réouverture des écoles. Objectif : permettre au plus grand nombre possible d’enfants de retourner à l’école.